← Retour

Numéro 31 - rive éducative - décembre 2016

Christiane Adjovi, Master en Sciences de l’Education (Université de Paris VIII) et Master en Sociologie et Anthropologie (Université de Cotonou)

Alliances : le pacte éducatif

Etymologiquement, le mot vient du latin ligare et signifie attacher, lier, unir. Une alliance est un accord, une entente, une union, un pacte. Elle est conclue entre plusieurs entités, personnes physiques, morales, institutions. L’éducation ayant une dimension plurielle, une alliance dans ce domaine revêt plusieurs caractéristiques. Selon les diverses définitions on peut associer à l’alliance des termes comme : association, coalition, engagement, front, ligue, affinité. On pense au lien, à la solidarité, au partage, à l’engagement réciproque, à la coopération et à l’investissement.

L’alliance suppose un cadre structurant, fédérateur, des bases contractuelles. Fédérer et mutualiser les efforts, les outils, les ressources, les moyens en vue de favoriser le but de l’éducation, de la formation. C’est le but de certains organismes comme l’Alliance pour une recherche en éducation numérique - AREN (1), l’Alliance pour l’éducation etc. Elle est à la fois sociale, économique, politique. Elle s’appuie sur des bases juridiques, morales et éthiques. S’allier, c’est s’entendre sur les principes qui fondent une collaboration, une coopération, être  ensemble pour  mener une action en commun.

Dans l’éducation, l’alliance a tout son sens : la formation est un pacte, avec soi-même, avec ses formateurs, une entente avec sa vie - un contrat entre soi, ses besoins et les objectifs éducatifs et formatifs que l’on s’est fixés.

En 2013, le ministre de l’éducation a inscrit au bulletin officiel, le pacte pour la réussite éducative. Il est vu comme une approche englobante de l’apprenant pour qu’il réussisse dans sa scolarité (2). On considère comme acteurs éducatifs les familles, l’école, les ministères partenaires, les collectivités territoriales et les associations. Trois volets caractérisent le pacte: l'épanouissement personnel, la relation aux autres, la réussite scolaire. Il s’agit bien d’une alliance qui prend en considération l’ensemble de la communauté éducative, familles, école, institutions à divers niveaux, acteurs locaux et associatifs. Il s’agit de faire en sorte que chaque acteur le soit réellement, s’implique à part entière. Cela suppose donc un engagement de part et d’autre: l’apprenant, les institutions scolaires, les familles, les enseignants, les décideurs politiques.

Dans certains établissements scolaires, l’alliance est concrétisée dans un document que les familles doivent signer au début de l’année pour signifier leur engagement et l’acceptation de la confiance réciproque entre elles et l’établissement. Le travail pour la réussite de leurs enfants est un travail collectif. Engagement signifie aussi confiance réciproque. Les parents remettent leurs enfants entre les mains de l’institution scolaire et celle-ci a l’obligation de les accompagner sur le chemin de la connaissance, de la transmission et du partage.

L’alliance suppose une diversité d’intervenants qui travaillent ensemble, avec une approche variée, une mise en commun d’outils, de pensées, de  découvertes pour parvenir à la meilleure prise en charge possible de l’apprenant. Lorsque le pape Benoît dit que le pacte éducatif est cassé (3), il parle de rupture entre la famille, les institutions et la société. Pour lui, l’éducation devrait promouvoir une ouverture d’horizon qui n’est possible qu’avec un partenariat, une coopération. “L’alliance suppose des buts partagés ainsi que des priorités et des formes d’action définies en commun" (4).

Les institutions doivent créer des liens entre elles. La coopération en classe entre les élèves dans un climat serein est un phénomène qui nécessite un travail parfois de longue haleine. Il est basé sur des règles, des postures, des principes qui doivent mettre les apprenants en confiance, les faire se sentir en sécurité pour travailler dans une atmosphère favorisant l’apprentissage. Il y a des engagements de part et d’autre, des règles qui les régissent, un investissement de chaque acteur, et un cheminement vers un objectif commun. Chaque acteur est amené à jouer sa partition. L’alliance risque la rupture lorsque certaines conditions ne sont pas remplies. Par exemple, en cas de non-respect des règles sur lesquelles elle est basée.

Dans le cadre scolaire, et de la formation en général (comme dans les autres domaines de la société), la sanction est instaurée pour protéger l’alliance, afin d’éviter qu’elle ne se casse. Il peut arriver qu’elle soit fragilisée par divers phénomènes déviants. La garantie offerte par l’alliance est protégée par la possibilité de sanctions proportionnées et un rappel des règles. La sanction a un rôle de réparation et de maintien du lien.

L’alliance est nécessaire pour favoriser la formation, pour lutter contre le décrochage, pour une inclusion et contre l’exclusion. “ Tout est toujours possible en matière d’alliance” (5). Il s’avère encore plus important à l’heure actuelle de travailler au retour du pacte éducatif qui est parfois très malmené.

(1) Alliance pour une recherche en éducation numérique est un réseau qui a été créé pour dynamiser la recherche en éducation numérique dans la francophonie universitaire et d’aider à sa structuration et l’Alliance pour l’éducation est un collectif qui associe mécènes de grandes entreprises et sociétés et d’autres acteurs internes et externes à l’école en vue de lutter contre le décrochage

(2) BO du 7 novembre 2013
(3) Discours du pape François aux participants du Congrès mondial sur l'éducation,  organisé par la Congrégation pour l'éducation catholique en 2015
(4) Anne-Marie Bardi, « Les alliances éducatives pour lutter contre le décrochage scolaire, Jean-Luc Gilles, Pierre Potvin, Chantal Tièche-Christinat , Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 62 | avril 2013, mis en ligne le 01 avril 2013, consulté le 27 octobre 2016. URL : http://ries.revues.org/3096
(5) François Cavanna,  Le Hun blond,  éditions Premières Loges, Paris,  2000 (pour la collection de poche)



devenez contributeur des rives d'iriv

← Retour