← Retour

Numéro 31 - rive de Macédoine - décembre 2016

Bojana Adji-Mitrevska, architecte, co-créatrice de l’Atelier SIBO

Architecture et éducation : une alliance dès l’enfance

« Pour comprendre l’architecture,  il faut lever la tête, ouvrir les yeux et devenir réceptif au monde qui nous entoure » (1).

« Architecture - une expression de la culture (2) et en ce sens, elle entre pleinement dans la formation artistique dispensée à l’école » (3). L’esthétique et la poésie de l’architecture découverte dans le temps scolaire éveille à une sensibilité innovante d’une culture artistique. (4) Pourquoi sensibiliser  des enfants à la culture architecturale et urbaine ? Que peut-elle leur apporter ? Quels sont ses objectifs ? Pourquoi est-ce important d’éduquer à l’architecture et l’urbanisme dès le plus jeune âge?

Pour  répondre à ces questions, il faut d’abord préciser que l’architecture est un moyen pour l’enfant de se sensibiliser à l’espace architectural, d’apprendre à le percevoir, de le comprendre, de le qualifier, de le mesurer, de le transformer, pour s’y déplacer, et s’y repérer. L’architecture permet aussi aux enfants de découvrir le monde : il l’encourage à observer, analyser, sentir, comparer... des lieux, des sites, des édifices, des espaces de vie, des monuments historiques, des villes, des chantiers...

L’architecture réveille tous nos sens et les développent. Elle est le produit de notre expérience. La perception visuelle et la lecture des bâtiments, à travers une analyse de leurs formes, de la matière, de leurs couleurs nous permettent de constituer une image mentale de l’espace. Le regard  se forme en visualisant  notre environnement architectural et urbain - constitué des bâtiments de différentes échelles, des espaces privés, des espaces publics, rues, places, jardins, ponts… Les sens  se développent par des bruits agréables ou insupportables, des odeurs bonnes ou mauvaises, une lumière naturelle ou artificielle, des matières douce ou dure qui aident les jeunes à être à l’écoute de leurs sensations pour voir enfin l’architecture. (5)

Il s’agit de distinguer conceptuellement et culturellement entre des typologies telles que la maison et l’immeuble, le quartier et la ville. Il faut comprendre l’impact des technologies de construction sur les modes de vie et la conception de la ville etc. « La sensibilisation à l’architecture c’est aussi l’apprentissage de la citoyenneté puisque le jeune sera un jour demandeur d’architecture, soit pour lui-même comme habitant voir faisant construire un logement, soit parce qu’il sera utilisateur d’espace dans sa ville ou son village » (6).

L’architecture au cœur de l’école permet aux jeunes de développer leur esprit critique, de réfléchir d’une manière autonome quelles que soient ses origines sociales et culturelles. A travers les ateliers de sensibilisation à l’architecture on essaie de guider les enfants sur leurs propres émotions afin de percevoir différemment l’environnement urbain ou naturel qui les entoure.  Ces ateliers initient une collaboration et une confrontation entre les élèves. Apprendre au sein d’un groupe multiplie les points de vue, les méthodes de travail, les résolutions de problèmes, les solutions possibles.

Pendant les séances, les enfants sont stimulés par l’utilisation de supports multiples : image (photographies, dessins architectural), cartes urbaines. Les enfants expriment leurs sensations, leurs préférences, leurs gouts à travers une maquette qui permet de se poser des questions sur diverses problématiques concernant le quartier, la ville, la cohabitation et répondre avec un regard créatif. Ces ateliers  sensibilisent aussi à des comportements écologiques comme la réutilisation des matériaux pour prendre en compte le respect de la nature et l’environnement.

En tant qu’architecte, il est essentiel de pouvoir partager ses connaissances, ses savoir-faire et son enthousiasme en sensibilisant le jeune public à la culture architecturale- en leur parlant de leur environnement bâti, en leur faisant découvrir des notions fondamentales comme le construit et le vide, l’urbain et le végétal, en les rendant capables de différencier l’espace public de l’espace privé et d’apprécier les qualités d’un lieu architectural… Leurs questions, leur curiosité et leurs idées originales comme leur joie et leur soif d’apprendre et d’évoluer inspirent et enrichissent et font  découvrir des facettes inconnues du monde de l’enfance.

L’éducation est fondamentale pour former la personnalité des enfants. Les ateliers pédagogiques sont un moyen de développer leur créativité et de  les sensibiliser au monde de l’architecture. Allier architecture et éducation dès l’enfance est un pari original et audacieux pour préparer et réussir tous les autres apprentissages.

 (1) Philippe Madec, L’architecture, Ed. Autrement, Col. Autrement junior, 2004
(2)  Loi 77-2 du 3 janvier 1977 modifiée sur l’architecture, art 1e
(3) Fédération Nationale des Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement, L’éducation des enfants à la ville et a l’architecture, Réflexion pour une pédagogie de l’espace, Ed. SPM, Paris, 1996, p.13
(4)  réseau des maisons de l’architecture, De l’intérêt de transmettre une culture architecturale et urbain, 2008 http://www.archipedagogie.org/sites/www.archipedagogie.org/files/interet.pdf
(5) Mireille Sicard, Comprendre l’architecture, CRDP de l’académie de Grenoble, Louis Jean Imprimeur n 640, Septembre 2001
(6) Fédération Nationale des Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement, L’éducation des enfants à la ville et a l’architecture, Réflexion pour une pédagogie de l’espace, Ed. SPM, Paris, 1996, p13

 

 



devenez contributeur des rives d'iriv

← Retour