← Retour

Numéro 33 - rive architecturale - décembre 2017

Vanessa Vivero, architecte

Espaces partagés

Dans la société actuelle, de nouveaux modèles de création d’espaces se multiplient : les projets architecturaux à usage mixte. Avec un style de vie pressé, les distances à parcourir entre son domicile et son travail mais aussi dans les diverses activités familiales favorisent la création d’espaces à plusieurs usages. Il est de plus en plus courant dans les grandes villes de trouver des opérations immobilières à usage mixte : les immeubles combinent logement, commerces et  bureaux, ou des centres commerciaux concentrent  bureaux et espaces de loisirs dans un même bâtiment. Ce partage de plusieurs activités permet de gagner du temps et des déplacements en réalisant plusieurs activités au même endroit.

Un exemple est fourni par la « résidence Kalei » à Paris, conçue par les architectes Lambert et Lenack, et lancée par Vinci immobilier. L’opération prévue pour 2019 propose un programme de « 88 logements répartis sur deux bâtiments, dont le rez-de-chaussée sera consacré aux commerces et le premier étage à des bureaux offrant une mixité d'usage. Et au dernier étage, les architectes ont opté pour la réalisation de toits-terrasses permettant d'optimiser l'espace. » (1)

Dans les villes nouvelles, cette tendance permet de choisir un endroit déjà équipé d’infrastructure routière, de canalisations souterraines, et d’éclairage public pour créer de nouvelles communautés autour du projet en optant pour un cadre de design et de fonctionnalité qui bénéficie aux usagers. Ces opérations invitent naturellement la population à partager le même espace quelles que soient leurs activités- faire ses courses, travailler dans les bureaux, habiter dans un appartement ou partager un repas. Ils peuvent tous se retrouver ensemble à tout moment, et cela permet de créer une ambiance de liberté,  de flexibilité, de respect et de convivialité.

Parallèlement, la façon de travailler des nouvelles générations demande de plus en plus de flexibilité. Les jeunes entrepreneurs ou les gens qui travaillent à leur compte cherchent des espaces de qualité pour un prix modeste et adaptés à leur emploi du temps. Cette demande croissante a permis l’émergence il y a plusieurs années déjà,  aux Etats-Unis, et  en France de nos jours, de cafés où l’on peut travailler avec son ordinateur portable sans être pressés de payer l’addition, ou aux bureaux partagés dans les cabinets médicaux en France entre plusieurs médecins à différents horaires ou journées, et plus récemment aux espaces de travail partagés, appelés  « espaces de co-working ». Cette nouvelle tendance permet aux gens d’économiser un loyer, pouvoir changer d’endroits constamment, et se trouver dans un milieu de travail avec des gens avec les mêmes attentes au travail.

« Après New York et Barcelone, Paris est la troisième ville du monde à compter le plus de lieux de co-working. Ces bureaux «se consomment» en toute liberté (location à l’heure, à la semaine, au mois) et font la part belle aux espaces collaboratifs. Ce qui bouscule les codes traditionnels de l’immobilier d’entreprise. » (2). On trouve un autre modèle d’espaces partagés aux Etats-Unis et en Amérique latine, en particulier dans les grands centres commerciaux, où loisirs, restauration et commerce s’entrecroisent dans des espaces communs, c’est-à-dire, des centaines de tables, chaises ou des bancs communs à tous les locaux de restauration. Les gens peuvent s’assoir pour manger ou boire un café acheté dans les établissements, ou juste se reposer le temps qu’ils le souhaitent.

La façon d’échanger des informations a été révolutionnée par la technologie et les réseaux sociaux, et sans besoin de contact personnel. Pourtant la société d’aujourd’hui demande aussi des échanges personnels, que ce soit au travail, dans ses loisirs ou dans les commerces. Ce phénomène nous permet de reconnaître notre côté social et de nous demander si cette nouvelle tendance à partager des espaces est une conséquence de l’utilisation constante de la technologie des nouvelles générations…

Les espaces partagés sont la meilleure solution avec le rythme de vie de la société actuelle- ils permettent d’économiser du temps de déplacements et de côtoyer des gens différents dans la vie quotidienne.

 (1) Batiactu, « Vinci immobilier réalisera une opération mixte à Paris » (En ligne) 05/07/2016, consulté le 24/10/2017. URL : http://www.batiactu.com/edito/vinci-immobilier-realisera-operation-mixte-a-paris-45579.php
(2) Le Figaro Immobilier, «  Paris, capitale du coworking » (En ligne) 14/03/2017, consulté le 25/10/2017. URL : http://immobilier.lefigaro.fr/article/paris-capitale-du-coworking_3e8ac9d8-08cb-11e7-9e67-f673f4d99eca/



devenez contributeur des rives d'iriv

← Retour