← Retour

Numéro 1 - rive éditoriale - septembre 2004

dr Bénédicte Halba, présidente fondatrice de l'iriv, co-fondatrice des rives de l'iriv, co-fondatrice du Club de l'iriv à la Cité des Métiers

La validation des acquis de l'expérience bénévole

La loi de janvier 2002 dite de " modernisation sociale " a introduit une nouveauté importante : elle permet la validation des acquis de l'expérience des activités professionnelles, non salariées et bénévoles. Cette possibilité était offerte depuis juillet 2000 au seul secteur associatif relevant de la Jeunesse et des Sports.   

L'expérience bénévole dans le cadre d'une association peut désormais être prise en compte pour suivre une formation ou obtenir tout ou partie d'un diplôme grâce à la validation des acquis. La durée de trois ans exigée par la VAE constitue, pour les associations, un engagement important pour fidéliser des bénévoles. Un " passeport de l'engagement " ou tout " portefeuille des compétences " devraient permettre de passer d'une structure associative à l'autre tout en enrichissant ses acquis. L'information sur la Validation des acquis de l'expérience bénévole (VAEB), des outils d'évaluation et une certification propres au milieu associatif restent à proposer. Identifier, au sein des associations, les personnes capables de valoriser les compétences des bénévoles et les former aux outils et méthodes de bilans de compétences constitue un autre enjeu pour les associations.

Une véritable reconnaissance de la Validation des acquis de l'expérience bénévole passe également par la mise en place de passerelles avec le secteur public (administrations impliquées, notamment les services déconcentrés Jeunesse et Sports mais aussi les collectivités locales) et le secteur privé. L'engagement associatif est une forme d'apprentissage informel et non formel qui enrichit le profil d'un candidat, au même titre que son parcours "officiel", en offrant un éclairage spécifique sur des compétences acquises dans un contexte particulier.

Au niveau européen, dans le cadre d'un programme communautaire, Leonardo da Vinci, l'IRIV mène une réflexion avec l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, l'Italie, la Pologne et le Royaume-Uni, sur le moyen et la manière de valoriser cette expérience bénévole dans une perspective professionnelle. La " VAEB pour un projet professionnel " expérimentera un outil et une méthode pour identifier, valoriser et évaluer l'expérience bénévole. En Champagne Ardenne, partenaire de ce projet pour la France, la Direction régionale de la Jeunesse et des Sports consulte actuellement les associations champagne ardennaises (1).  

Au niveau français, l'IRIV travaille depuis 2003 avec l'Association de Réflexion, d'Information et d'Accueil des familles de militaires en activité (ARIA) sur l'emploi du conjoint, les obstacles auxquels sont confrontées les femmes de militaires décidant de rejoindre le marché du travail. Valoriser les acquis de l'expérience bénévole (VAEB) pourrait faciliter l'insertion professionnelle, en faisant reconnaître un engagement associatif, vis à vis de l'Institution et de la société civile. Les responsables d'ARIA sont très sensibles à la formation et travaillent en étroite collaboration avec les Cellules d'accompagnement à l'emploi des conjoints (CAEC) qui mettent en valeur l'expérience bénévole ou professionnelle des conjoints de militaires, pour les orienter professionnellement (2).  

A l'initiative du ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative (Délégation à l'emploi et aux formations) deux groupes de travail ont été initiés en mars 2003 : " Bénévolat et construction de la compétence ", " Bénévolat et professionnalisme ". Le premier a proposé un canevas de portfolio de compétences qui pourrait servir de base à un portfolio européen de validation des acquis de l'expérience bénévole. Le second s'est attaché aux définitions du bénévolat, des compétences et au " repérage pratique des compétences " pour les membres du jury chargé de valider la VAEB.  

Au niveau régional, l'IRIV travaille actuellement sur un " Passeport de l'engagement bénévole " avec la Direction régionale de la Jeunesse et des Sports de Bretagne et la Délégation départementale à la vie associative d'Ille et Vilaine qui ont associé les Délégations départementales à la vie associative des Côtes d'Armor, du Morbihan et du Finistère. L'objectif est de proposer un document de référence aux bénévoles qui pourront ainsi conserver une trace de leur engagement associatif et le produire à l'occasion d'une validation des acquis se l'expérience (VAE), d'une recherche d'emploi ou d'une nouvelle action bénévole (3). Cette expérience pourrait être étendue à toute la France fin 2005.  

La loi de modernisation sociale de janvier 2002 a ouvert la validation des acquis de l'expérience au champ bénévole. Si le principe est acquis, il reste à faire des propositions concrètes pour qu'un bénévole puisse utiliser son expérience pour un projet professionnel. Un bénévolat enrichit le " capital humain et social ". L'engagement associatif est un exemple d'apprentissage non formel et informel qui prend tout son poids dans un marché du travail où éducation et formation permanentes sont des droits reconnus à tout individu.  
 
 

(1) Plus d'informations sur le site : www.eEuropeassociations.net
(2) Plus d'informations sur le site : www.aria-paris.org (rubrique Actualité)
(3) Plus d'informations sur le site : www.iriv.net (rubrique Etudes)



devenez contributeur des rives d'iriv

← Retour