← Retour

Numéro 35 - rive éditoriale - décembre 2018

dr Bénédicte Halba, présidente fondatrice de l'iriv, co-fondatrice des rives de l'iriv, co-fondatrice du Club de l'iriv à la Cité des Métiers

Renaissance européenne - «Unie dans la diversité» (1)

« Perhaps you do not find courage when there is no danger » (2)

L’année 2004 a marqué  un tournant dans la construction européenne avec l’entrée de dix nouveaux membres – cinq pays d’Europe Centrale et Orientale (Pologne, Hongrie, Républiques Tchèque et Slovaque et Slovénie), trois pays Baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) et deux îles méditerranéennes (Chypre et Malte). La diversité est à la fois géographique, culturelle, et linguistique. Depuis dix ans, trois nouveaux pays ont rejoint l’Union européenne : la Bulgarie et la Roumanie (en 2007) ; puis la Croatie (en 2013). Le centre de gravité géographique de l’UE s’est déplacé ; il est devenu plus Mitteleuropa- l’Autriche apparaissant au centre de la carte européenne.

Politiquement, les institutions européennes sont toujours à Bruxelles (pour la Commission européenne) et à Strasbourg (pour le Parlement européen). La présidence tournante-chaque pays l’assumant pour six mois, donne l’image symbolique d’une égalité des chances pour les membres de l’Union en permettant à chaque  pays (quelle que soit sa  taille) de décider de l’agenda politique lors des Conseils européens. L'élargissement de l'Union européennea permis de stimuler la croissance économique et de consolider les forces démocratiques dans des pays qui ont connu la dictature. Il a également réuni Est et Ouest- après la chute du mur de Berlin en 1989, de nombreux anciens pays communistes d'Europe centrale et orientale ont pu adhérer à l'UE.(3)

La crise migratoire qu’a connue l’Union européenne en 2015 (4) a suscité des tensions et des crispations identitaires avec l’afflux massif d’une population culturellement musulmane dans une région majoritairement judéo-chrétienne. Pour Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (5) : « Toute absorption de personnes issues d’une culture minoritaire est complexe mais elle est possible et souhaitable » (6). Il a affirmé sa croyance dans la diversité, même si l’idée n’est plus très populaire. Il a souligné l’approche de certains pays de l’Est qui préfèrent parler d’homogénéité, « une utopie négative qu’il faut contrer à tout prix » selon F. Grandi. Ce n’est pas dans la tradition de l’Europe : « Les valeurs chrétiennes sont précisément des valeurs de solidarité et de partage ». La diversité a toujours été un élément d’enrichissement. Le Haut-Commissaire regrette que le langage politique soit devenu « grossier, donnant libre cours à la discrimination, le racisme et la xénophobie » (7) alors que les Européens ont tous les outils économiques, sociaux, et culturels pour gérer cette diversité et lutter contre toute forme de discrimination.

L’Union européenne s’est dotée  depuis 2000 d’un arsenal juridique avec deux directives (8) qui ont été transposées en droit français par la loi de 2008 (consolidée en 2015) selon laquelle « Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race, sa religion, ses convictions, son âge, son handicap, son orientation ou identité sexuelle, son sexe ou son lieu de résidence, une personne est traitée de manière moins favorable qu’une autre ne l’est, ne l’a été ou ne l’aura été dans une situation comparable. » (9)

Une charte de la Diversité a été signée en France dès 2004 pour favoriser l’égalité des chances dans l’emploi  (10). Portée par le réseau « Les entreprises pour la Cité » depuis 2005, elle a été développée sur tout le territoire avec des partenaires publics ou privés. En septembre 2018, un nouveau texte a été adopté. Il dépasse les thématiques historiques de la diversité culturelle et ethnique, en intégrant une vision plus large. Il se veut en particulier plus accessible aux PMEs, aux associations et aux acteurs publics. Il encourage les signataires à mobiliser leur écosystème pour promouvoir cette nouvelle approche.

La promotion du dialogue interculturel et des compétences interculturelles est la meilleure manière de promouvoir la diversité et de lutter contre toute forme de discrimination. Pour l’UNESCO, la notion de compétence interculturelle est étroitement  liée aux trois des piliers de l’éducation que sont: « apprendre à connaitre », « apprendre à faire », et « apprendre à être » (11). Pour apprendre à connaitre,  « l’autre » est la première étape de l’acquisition des compétences qui est infinie car il existe toujours de nouveaux « autres ». « Apprendre à faire » est une  phase active de contact et d’interactions avec l’autre. « Apprendre à être » est l’étape de « réflexion sur soi, en tant qu’être social, et sur sa place dans le monde ». L’UNESCO souhaite que les compétences interculturelles deviennent des compétences « communes, étudiées, enseignées et promues », non seulement de manière théorique, mais aussi dans des situations de la vie quotidienne.

Au sein de l’Union européenne, la notion de diversité doit redevenir centrale dans une culture de la paix qui repose sur trois piliers : dialogue interculturel, prévention et résolution des conflits (Unesco, 2011). Dans les temps troublés que traverse l’Europe, politiquement, économiquement et socialement, promouvoir la diversité à tous les niveaux, sous ses formes les plus variées, est devenu une ardente nécessité pour que renaisse un idéal européen, divers mais uni.

 « If no change means peace, this certainly was peace» (12).

(1) devise de l'Union européenne utilisée pour la première fois en 2000. Elle caractérise la manière dont les Européens se sont rassemblés, en créant l'Union européenne, pour œuvrer en faveur de la paix et de la prospérité, s'enrichissant ainsi des diverses cultures, traditions et langues du continent
(2) Graham Greene « Peut-être qu’on ne trouve pas le courage quand il n’y a pas de danger », « Fragments of Autobiography. Ways of Escape », London : Penguin Books, 1980
(3) l’UE est passée de 6 pays (en 1957) à 28 pays (en 2018)  en 60 ans ; l’entrée de la Grèce, de l’Espagne et du Portugal au début des années 80 a sonné le glas de régimes de dictatures militaires
(4) L’OIM a confirmé, en décembre 2015, que plus d’un million de migrants irréguliers et de réfugiés sont arrivés en Europe en 2015, principalement de Syrie, d’Afrique et d’Asie du Sud.- https://www.iom.int/
(5) Filippo Grandi, né à Milan en 1957, haut fonctionnaire depuis plus de 30 ans au service de la cause des réfugiés et de l’action humanitaire. Commissaire général de l’Office des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) de 2010 à 2014, après en avoir été le Commissaire général adjoint depuis 2005. Il a assumé les fonctions de Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en Afghanistan, après une carrière dans des ONG, puis  au HCR en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient et au Siège de l’Organisation à Genève
(6) Entretien de M. Filippo Grandi , Le Monde, Géopolitique, dimanche 11 & lundi 12 novembre 2018
(7) « The language of politics has become ruthless, giving licence to discrimination, racism, xenophobia. Refugees and migrants have become targets and casualties of power-driven agendas”,  Filippo Grandi, United Nations High Commissioner for Refugees,  Opening statement ,  69th session of the Executive Committee of the High Commissioner’s Programme, Genève (Suisse), 1st October 2018 
(8) directives sur l'égalité en matière d'emploi et sur  l'égalité entre les races, toutes deux adoptées en l'an 2000, ont été conçues pour combattre les discriminations. http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-27_fr.htm
(9) LOI n° 2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations - NOR: MTSX0769280L - Version consolidée du 18 05 2015- https://www.di-di.fr/ressources/LOI_n%C2%B0_2008 496_du_27_mai_2008_version_consolidee_au_20150518.pdf
(10) Sur la base d’un rapport publié par l'Institut Montaigne "Les oubliés de l'égalité des chances", 33 entreprises pionnières ont signé les premières chartes en France- https://www.charte-diversite.com/charte-de-la-diversite/ 
(11) Wendy Leeds-Hurwitz et  Karina Stenou  , « Compétences interculturelles », UNESCO : Paris, 2011
(12)  “Si l’absence de changement signifie la paix, c’était certainement la paix”, Graham Greene « A Burn- Out Case », Penguin  Twentieth-Century Classics, London : Penguin Books, 1ère publication en 1960



devenez contributeur des rives d'iriv

← Retour